La peinture de chevalet désigne une exécution sur panneau ou parfois sur toile, aisément transportable. Les auteurs qui contribuèrent à son essor sont désignés sous le vocable de primitifs. La demande pour ces oeuvres s´accru considérablement dans une Europe commerçante bien remise de la peste qui la décima au cours du siècle précédent. Le style était sorti de la longue nuit de l´âge byzantin comme certains le qualifièrent. Nuit étonnante lorsque je songe à l´or utilisé pour les fonds. Une lumière à l´état pur, utile à mieux souligner l´intemporalité des prototypes représentés.
En Italie, le sujet perdit progressivement de son immatérialité voulue par les canons et s´approcha de la nature. Ce faisant il gagna également en mouvement. Vasari, le premier historien de l´art qualifia ce renouvellement par «Rinascità ou rinascimento». Pré-renaissance du Trecento, "après Pétrarque, les belle lettres fleurirent; après Giotto, les mains des peintres se levèrent, et déjà nous voyons que les deux arts sont parvenus au plus haut", (Pie II, 1458-1464). Renaissance du quattrocento. Les années 1400 ! Les élites humanistes de la côte adriatique orientale importèrent ce style pour manifester leur sentiment d´appartenance à la culture occidentale.
Pendant ce temps, sous le soleil septentrional, les Flamands améliorèrent la siccativité de l´huile, firent, à leur manière, vibrer les glacis. Horror vaqui, le gothique avait horreur du vide et le souci du détail vint enrichir des décors réalistes, s´attarda à identifier l´opulence.  Le portrait prit place dans la surface délimitée par le cadre. Fit même, par certains subterfuges en trompe l´oeil, mine d´en être contrarié. Quand ce n´était pas, le peintre lui-même qui s´y insinuait, profitant des progrès techniques du miroir. Le XVe passe de l'exaltation du divin à celui de l'égo.La fastueuse cour de Bourgogne étendit sa sphère d´influence. Favorisa la diffusion et fit évoluer le «gothique tardif qui se complaisait dans le reste de l´Europe. Les nombreuses écoles développèrent des styles particuliers bientôt suivis et multipliés par de nombreuses copies. Voyons comment on devenait compagnon.

FaLang translation system by Faboba