Les saints

"Les dieux païens  sont la caricature de cette divinité indifférente ou impuissante aux prières des hommes. Ils n'ont aucune influence sur leur destinée... Le Dieu des chrétines au contraire détient les arrêts de la Providence. Il dépêche aux hommes son représentant : le saint. Dans la lanque du Moyen Age, le saint est désigné souvent par le terme de "baron", qui fait de lui un vassal de Dieu. Comme il est par ailleurs intégré à la cité par ses reliques, qui sont conservées pieusement dans l'abbaye ou dans l'église voisine, le saint, vassal de Dieu, est dont aussi le "baron" tutélaire de la cité : il la protège, la cautionne; il est l'intercesseur omniprésent et tout-puissant de la Divinité. Le Dieu des chrétiens, attentifs aux prières des hommes ne reste pas muet... Dans l'univers chrétien, Dieu et les hommes se parlent. Ils se comprennent aussi."

Pour une dramaturgie du Moyen Age, H. Rey-Flaud.

La légende dorée ...  à développer

Réf. Google book à intégrer

Iconographie Crhétienne, Didron

FaLang translation system by Faboba